LOGO-ONISEP.jpg

Technicien électronicien / Technicienne électronicienne

Métier Mise à jour le 8 juillet 2024

Métier qui recrute ?

Potentiel d'embauche : bonne probabilité.
Source Cléor

Le technicien électronicien répare, installe et fabrique des produits intégrant des composantes électroniques : appareils audio-vidéo, instruments de mesure, systèmes de navigation, etc. Assistant de l'ingénieur, il maîtrise de multiples compétences.

Activités

Le technicien électronicien recherche, diagnostique et résout tout dysfonctionnement ou panne des systèmes électroniques. Il procède aux différents contrôles et essais à l'aide d'appareils de mesure et de contrôle perfectionnés.

En conception, il réalise des schémas en s'aidant de FAO (fabrication assistée par ordinateur) ou de GMAO (gestion de maintenance assistée par ordinateur), effectue des simulations électroniques suivies de tests, et rédige des documentations techniques sous la direction d'un ingénieur. En production, il est en charge des tests et répare des cartes électroniques. Il analyse le problème, recherche une solution et l'applique. Il établit ensuite une synthèse de son intervention. En bureau d'essais, il rédige des procédures de tests (explications, appareils de mesure à utiliser, réglages à faire). Il développe une partie du logiciel de tests et des cartes électroniques. Il maîtrise les circuits électroniques, leurs composants et leurs différentes fonctions, les appareils de mesure et connaît le câblage, la soudure. Il construit des circuits imprimés, calcule et dessine les schémas à l'aide de logiciels spécifiques. Il veille à la satisfaction des clients par un service de qualité.

Qualités requises

Connaître la programmation

Les compétences demandées traduisent l'évolution de l'électronique : l'extension du numérique et la diffusion de l'électronique dans la plupart des secteurs industriels (automobile, aéronautique, etc.). Ainsi, des connaissances en programmation informatique sont aujourd'hui indispensables au technicien électronicien et il doit bien connaître son environnement technique (moteurs, boîtes de vitesses, etc.). Il utilise des logiciels de FAO (fabrication assistée par ordinateur) ou, s'il est spécialisé en réparation, des logiciels de GMAO (gestion de maintenance assistée par ordinateur).

Polyvalence appréciée

Les recruteurs apprécient de plus en plus les techniciens ayant une double compétence dans le domaine de l'électronique. Par exemple : électronique et microélectronique ; électronique grand public et électronique professionnel. Les composants de plus en plus miniaturisés exigent minutie et rigueur dans les gestes.

Technicien et entreprenant

Dans cette profession, fortement marquée par la concurrence entre les entreprises, le dynamisme, l'initiative, la créativité et l'aptitude à travailler en équipe sont particulièrement appréciés. Une bonne maîtrise de l'anglais technique est souhaitée, ainsi que des aptitudes rédactionnelles afin d'écrire rapports et notices techniques.

Salaire

Salaire net débutant

2100 €

Salaire net médian

2550 €

La fiche métier sur le web

Pour tester un métier, rien de tel qu’une découverte sur le terrain ! Selon sa situation, plusieurs propositions existent pour vivre une immersion dans une entreprise, une collectivité, une association.

Collégien, lycéen, étudiant

  • Les stages de découverte professionnelle : ils permettent de passer 1 à 5 jours en entreprise, pendant les vacances scolaires. Ils ne sont pas obligatoires.
  • Les stages réalisés dans le cadre d’une formation (3ème, seconde, etc.). Leur durée est variable. Ils peuvent être nécessaires pour valider une formation.

Consulter les offres de stages

En fonction du projet, il existe d’autres possibilités de tester un métier. Par exemple, la 3ème prépa métiers est une année de cursus dédiée à la construction d’un projet professionnel dans laquelle la découverte métier prend une part importante. L’apprentissage, en alternant temps de formation et temps de travail en entreprise, est également une manière de vraiment confirmer un projet sur la durée (attention, il ne s’agit pas de s’engager à la légère avec un employeur !)

Demandeur d’emploi, salarié

Les stages réalisés dans le cadre d’une formation. Leur durée est variable. Ils peuvent être nécessaires pour valider une formation.

Consulter les offres de stages

Les périodes d’immersion en entreprise. Elles sont notamment réalisables sous la forme de périodes de mise en situation en milieu professionnel (PMSMP). Dans ce cas, elles sont d’une durée maximum d’un mois.

Tester un métier, c’est aussi rencontrer et échanger avec des personnes qui exercent le métier.

Les forums et salons métiers permettent d’aller à la rencontre de ces professionnels.

Agenda

Plusieurs sites proposent de mettre en relation des personnes qui se questionnent sur un métier avec des professionnels qui exercent ce métier : ExplorJob, JobIRL, Myfuture.

Pour être accompagné dans vos démarches, rencontrez un conseiller près de chez vous.

Ce métier s'exerce dans les secteurs suivants :
  • Automobile
  • Construction aéronautique, ferroviaire et navale
  • Électronique
  • Logistique et transport
  • Maintenance, entretien
  • Mécanique
Pour repérer des entreprises qui pourraient recruter :
Voir La bonne boîte Pôle Emploi Voir La bonne alternance Pôle Emploi Consulter les offres d’emploi sur Nos Talents Nos Emplois Consulter les offres de stages sur Nos Talents Nos Emplois
Pour être accompagné dans vos démarches, rencontrez un conseiller près de chez vous

D'autres métiers de la maintenance ou de l'environnement