LOGO-ONISEP.jpg

Ouvrier / Ouvrière agricole

Métier qui recrute ?

Potentiel d'embauche : bonne probabilité.
Source Cléor

Bras droit de l'agriculteur, l'ouvrier agricole participe à tous les travaux d'une exploitation. C'est une occupation pointue et un bon marchepied pour s'installer ensuite à son compte.

Activités

L'ouvrier agricole peut travailler sur des exploitations de toute taille. Sur une petite exploitation, il est le collaborateur de l'agriculteur, qu'il peut être amené à remplacer sur de courtes périodes. Esprit d'initiative et autonomie sont alors indispensables. Dans le domaine de la culture, l'ouvrier participe à tous les travaux des champs. Il conduit des machines agricoles de plus en plus sophistiquées et doit pouvoir en assurer la maintenance. Son travail est différent selon les saisons et demande des compétences très diverses et pointues selon les cultures.

Cet emploi constitue souvent une première expérience, avec en perspective la possibilité de s'installer comme exploitant.

Qualités requises

Bonne résistance

La profession nécessite une bonne résistance physique. Il faut pouvoir supporter les conditions climatiques, les postures difficiles et les charges souvent lourdes à porter. Un goût et des connaissances en mécanique et bricolage sont aussi souvent nécessaires.

Capacités d'adaptation

L'ouvrier agricole doit avoir le sens des responsabilités. Il peut lui arriver d'avoir à remplacer l'agriculteur pour de courtes périodes. Il doit pouvoir s'adapter à plusieurs exploitants et types d'exploitations lorsqu'il travaille pour un groupement d'employeurs ou un établissement de travaux agricoles.

Souci de l'environnement

L'ouvrier agricole doit être soucieux des règlements et des consignes de sécurité pour l'utilisation des matériels et des produits. Il doit avoir le souci de respecter la nature et l'environnement. Enfin, s'il veut progresser vers des postes à responsabilité ou même devenir responsable d'une exploitation, des connaissances en économie et gestion sont requises.

Salaire

Salaire net débutant

1560 €

Salaire net médian

1800 €

La fiche métier sur le web

Pour tester un métier, rien de tel qu’une découverte sur le terrain ! Selon sa situation, plusieurs propositions existent pour vivre une immersion dans une entreprise, une collectivité, une association.

Collégien, lycéen, étudiant

  • Les stages de découverte professionnelle : ils permettent de passer 1 à 5 jours en entreprise, pendant les vacances scolaires. Ils ne sont pas obligatoires.
  • Les stages réalisés dans le cadre d’une formation (3ème, seconde, etc.). Leur durée est variable. Ils peuvent être nécessaires pour valider une formation.

Consulter les offres de stages

En fonction du projet, il existe d’autres possibilités de tester un métier. Par exemple, la 3ème prépa métiers est une année de cursus dédiée à la construction d’un projet professionnel dans laquelle la découverte métier prend une part importante. L’apprentissage, en alternant temps de formation et temps de travail en entreprise, est également une manière de vraiment confirmer un projet sur la durée (attention, il ne s’agit pas de s’engager à la légère avec un employeur !)

Demandeur d’emploi, salarié

Les stages réalisés dans le cadre d’une formation. Leur durée est variable. Ils peuvent être nécessaires pour valider une formation.

Consulter les offres de stages

Les périodes d’immersion en entreprise. Elles sont notamment réalisables sous la forme de périodes de mise en situation en milieu professionnel (PMSMP). Dans ce cas, elles sont d’une durée maximum d’un mois.

Tester un métier, c’est aussi rencontrer et échanger avec des personnes qui exercent le métier.

Les forums et salons métiers permettent d’aller à la rencontre de ces professionnels.

Agenda

Plusieurs sites proposent de mettre en relation des personnes qui se questionnent sur un métier avec des professionnels qui exercent ce métier : ExplorJob, JobIRL, Myfuture.

Pour être accompagné dans vos démarches, rencontrez un conseiller près de chez vous.

Formations et diplômes

Bien que les employeurs exigent peu de diplômes, il est très difficile de travailler comme salarié agricole, surtout dans l'élevage, sans une solide formation au départ. Le CAPA paraît le minimum souhaitable, mais le bac pro permet d'accéder plus rapidement à des postes à responsabilité. Les postes de salariés agricoles nécessitent des savoir-faire et de la pratique (conduite d'engins, pratique de la traite...) ; les stages en exploitation prévus dans le cursus sont donc indispensables. L'apprentissage peut être une bonne porte d'entrée. CAP agricole agricultures des régions chaudes CAP agricole métiers de l'agriculture bac pro agroéquipement bac pro conduite et gestion de l'entreprise agricole bac pro conduite et gestion de l'entreprise vitivinicole

Où se former ?

Voir l'offre de formation sur Côté Formations Voir l'offre d'apprentissage sur Côté Formations
Pour être accompagné dans vos démarches, rencontrez un conseiller près de chez vous
Ce métier s'exerce dans les secteurs suivants :
  • Agriculture
Pour repérer des entreprises qui pourraient recruter :
Voir La bonne boîte Pôle Emploi Voir La bonne alternance Pôle Emploi Consulter les offres d’emploi sur Nos Talents Nos Emplois Consulter les offres de stages sur Nos Talents Nos Emplois
Pour être accompagné dans vos démarches, rencontrez un conseiller près de chez vous

D'autres métiers de l'agriculture et de la forêt