LOGO-ONISEP.jpg

Conducteur / Conductrice de bus ou d'autocar

Métier Mise à jour le 8 juillet 2024

Métier qui recrute ?

Potentiel d'embauche : bonne probabilité.
Source Cléor

Sécurité, ponctualité et qualité de service sont les préoccupations premières du conducteur de bus. Cet amoureux de la conduite n'assure pas seulement le transport : il accueille, informe et conseille les usagers.

Activités

Conduire un autobus dans les rues de Paris ou un car de tourisme sur le circuit des châteaux de la Loire, voilà les 2 facettes d'un même métier.

Mais, on trouve aussi des conducteurs qui assurent des liaisons régulières entre villes proches, qui sont spécialisés dans le ramassage scolaire ou encore le transport de personnels d'entreprise. Et enfin, ceux qui travaillent à l'échelle européenne : Paris-Amsterdam, Marseille-Lisbonne, etc. Doté d'une bonne résistance physique et nerveuse, le conducteur de bus se montre vigilant. Pour les très longues distances, 2 chauffeurs se relaient : le premier peut ainsi se reposer quand le second prend le volant.

Le conducteur est responsable de la sécurité des passagers et du bon état de son véhicule. Grâce à ses connaissances en mécanique, il peut identifier l'origine d'une panne, alerter les services de dépannage et faciliter leurs interventions sur le véhicule.

Qualités requises

Une bonne hygiène de vie

Un solide équilibre nerveux, une grande capacité d'attention et de bons réflexes sont essentiels. Il ne s'agit pas de s'endormir au volant ou de mal évaluer les distances. Certains problèmes de vue, d'audition et quelques maladies sont incompatibles avec les métiers de la conduite. Pour contrôler leur état de santé, les conducteurs passent régulièrement des examens médicaux.

Sérieux et politesse

Les employeurs recrutent aussi bien des femmes que des hommes. Leur choix se porte prioritairement sur les candidats ponctuels, courtois, qui ont une bonne présentation et le goût du contact. Le métier convient à de jeunes adultes qui aiment bouger et qui ont le sens des responsabilités.

Le permis ne suffit pas

Pour exercer, il faut posséder le permis D (transports en commun) qui est subordonné à l'obtention du permis B (véhicules légers). Le conducteur doit également savoir effectuer des formalités administratives et maîtriser les nouvelles technologies (guidage par satellite). Autres connaissances requises : la mécanique et la pratique d'une langue étrangère, surtout dans le secteur du tourisme.

Salaire

Salaire net débutant

1890 €

Salaire net médian

2090 €

La fiche métier sur le web

Pour tester un métier, rien de tel qu’une découverte sur le terrain ! Selon sa situation, plusieurs propositions existent pour vivre une immersion dans une entreprise, une collectivité, une association.

Collégien, lycéen, étudiant

  • Les stages de découverte professionnelle : ils permettent de passer 1 à 5 jours en entreprise, pendant les vacances scolaires. Ils ne sont pas obligatoires.
  • Les stages réalisés dans le cadre d’une formation (3ème, seconde, etc.). Leur durée est variable. Ils peuvent être nécessaires pour valider une formation.

Consulter les offres de stages

En fonction du projet, il existe d’autres possibilités de tester un métier. Par exemple, la 3ème prépa métiers est une année de cursus dédiée à la construction d’un projet professionnel dans laquelle la découverte métier prend une part importante. L’apprentissage, en alternant temps de formation et temps de travail en entreprise, est également une manière de vraiment confirmer un projet sur la durée (attention, il ne s’agit pas de s’engager à la légère avec un employeur !)

Demandeur d’emploi, salarié

Les stages réalisés dans le cadre d’une formation. Leur durée est variable. Ils peuvent être nécessaires pour valider une formation.

Consulter les offres de stages

Les périodes d’immersion en entreprise. Elles sont notamment réalisables sous la forme de périodes de mise en situation en milieu professionnel (PMSMP). Dans ce cas, elles sont d’une durée maximum d’un mois.

Tester un métier, c’est aussi rencontrer et échanger avec des personnes qui exercent le métier.

Les forums et salons métiers permettent d’aller à la rencontre de ces professionnels.

Agenda

Plusieurs sites proposent de mettre en relation des personnes qui se questionnent sur un métier avec des professionnels qui exercent ce métier : ExplorJob, JobIRL, Myfuture.

Pour être accompagné dans vos démarches, rencontrez un conseiller près de chez vous.

Formations et diplômes

Le CAP conducteur agent d'accueil en autobus et en autocar est le diplôme de référence dans la profession , mais il n'est pas le seul. Pour exercer ce métier, il faut au moins avoir suivi une FIMO (formation initiale minimale obligatoire) de 140 heures et il est impératif de posséder le permis D (permis pour la conduite de véhicules transport en commun de plus de 9 places). Ce dernier ne peut être obtenus qu'à l'âge de 24 ans et sous condition d'avoir le permis B. La FIMO permet au conducteur d'exercer son métier dans le respect de la sécurité et de la réglementation professionnelle. À noter : les titulaires d'un CAP ou d'un titre professionnel sont dispensés de la FIMO . De même que l'âge requis pour l'obtention des permis D ou DE est de 21 ans dans le cadre d'une formation professionnelle de conducteur routier (exemple, préparation du CAP conducteur agent d'accueil en autobus et en autocar) TP conducteur de transport en commun sur route CAP conducteur agent d'accueil en autobus et en autocar

Où se former ?

Voir l'offre de formation sur Côté Formations
Pour être accompagné dans vos démarches, rencontrez un conseiller près de chez vous
Ce métier s'exerce dans les secteurs suivants :
  • Logistique et transport
Pour repérer des entreprises qui pourraient recruter :
Voir La bonne boîte Pôle Emploi Voir La bonne alternance Pôle Emploi Consulter les offres d’emploi sur Nos Talents Nos Emplois Consulter les offres de stages sur Nos Talents Nos Emplois
Pour être accompagné dans vos démarches, rencontrez un conseiller près de chez vous

D'autres métiers du transport et de la logistique