Le futur c'est le passé : vive la 2de main !

Je filme le métier qui me plaît

Publié le 20 octobre 2023 Mis à jour le 6 février 2024

L'industrie du vêtement est une source de pollution importante : face à cette prise de conscience, les commerces de seconde-main sont de plus en plus nombreux. Dans le cadre du concours "Je filme le métier qui me plaît", Gianni, Samy, Lili-Rose, Albin et Kamélia, élèves du Collège Le Monteil, ont enquêté afin de mettre en lumière les dessous du vintage. Cette réalisation originale, sous forme de reportage télé, leur a permis de remporter le prix des collégiens. 

Ré-insertion et apprentissage

De nombreuses structures, souvent associatives, voient le jour avec pour objectif, le tri, la remise en l'état et la commercialisation d'articles d'occasion. A la manœuvre, ce sont souvent des bénévoles ; mais c'est aussi l'opportunité de pouvoir former et réinsérer dans la vie active des personnes éloignées de l'emploi : logistique, couture, gestion... une diversité de métiers entrent en scène.

Transformation et transmission

Parmi tous les vêtements collectés, seulement 15% sont effectivement réutilisables. Le reste peut alors être soit réparé, soit transformé ou réutilisé. Ce travail est également l'occasion de pouvoir transmettre, via des ateliers, des connaissances et des savoir-faire.


Aller plus loin
 

Découvrir le concours "Je filme le métier qui me plaît"
Découvrir le métier de technicien valoriste
Découvrir le métier d'agent valoriste
Découvrir le métier de technicien de traitement des déchets
Découvrir le métier d'ingénieur textile
Découvrir le métier de couturier
Découvrir le métier de journaliste