LOGO-ONISEP.jpg

Skipper

Métier qui recrute ?

Potentiel d'embauche : difficulté sur ce métier à trouver un emploi.

Seul maître à bord d'un voilier, le skipper professionnel peut convoyer un bateau ou organiser des croisières en accueillant des clients à bord. Responsable de leur sécurité comme du bon déroulement du voyage, il doit être très disponible.

Activités

Le skipper professionnel est le chef de bord d'un navire de plaisance à voile. Il peut convoyer des bateaux vides, entre les Antilles et la Méditerranée, par exemple, ou embarquer des plaisanciers pour quelques jours ou semaines en mer, avec ou sans escales. Spécialiste de la mer et marin chevronné, il ne compte pas ses heures. Il est à la fois responsable de l'équipage et des clients dont il garantit la sécurité pour des vacances de rêve. Son activité est très saisonnière. Il peut également entraîner des marins pour des régates ou participer lui-même à des courses en mer. Il allie des connaissances techniques pointues, des notions de secourisme et un bon sens de la communication.

Qualités requises

Spécialiste de la mer

Le skipper est dans son élément sur un bateau, en pleine mer. Il maîtrise avec précision et assurance son bateau, sait le manoeuvrer, y compris par gros temps. Il sait se repérer en lisant les cartes marines, mais aussi grâce aux engins électroniques embarqués et au sextant si ceux-ci tombent en panne. Il maîtrise également le droit maritime et les règles de navigation.

Bon communicant

Maîtrisant l'anglais, mais pouvant parler une 2e ou 3e langue étrangère, le skipper sait se montrer disponible en étant l'interlocuteur de tous : co-équipiers, passagers, armateur, loueur ou propriétaire du bateau, autorités maritimes, avitailleurs, personnel de maintenance, etc.

Maintenance et sécurité

Si le bateau subit une avarie en mer, le skipper doit savoir réparer en urgence, ne serait-ce que sommairement, pour éviter le naufrage. De même, son brevet de secourisme lui permet d'appliquer les gestes de base en cas d'accident, en attendant de rejoindre la terre ferme. Sang-froid, sens des responsabilités et grande disponibilité sont des qualités essentielles dans ce métier.

Salaire

Salaire net débutant

1950 €

Salaire net médian

2130 €

La fiche métier sur le web

Pour tester un métier, rien de tel qu’une découverte sur le terrain ! Selon sa situation, plusieurs propositions existent pour vivre une immersion dans une entreprise, une collectivité, une association.

Collégien, lycéen, étudiant

  • Les stages de découverte professionnelle : ils permettent de passer 1 à 5 jours en entreprise, pendant les vacances scolaires. Ils ne sont pas obligatoires.
  • Les stages réalisés dans le cadre d’une formation (3ème, seconde, etc.). Leur durée est variable. Ils peuvent être nécessaires pour valider une formation.

Consulter les offres de stages

En fonction du projet, il existe d’autres possibilités de tester un métier. Par exemple, la 3ème prépa métiers est une année de cursus dédiée à la construction d’un projet professionnel dans laquelle la découverte métier prend une part importante. L’apprentissage, en alternant temps de formation et temps de travail en entreprise, est également une manière de vraiment confirmer un projet sur la durée (attention, il ne s’agit pas de s’engager à la légère avec un employeur !)

Demandeur d’emploi, salarié

Les stages réalisés dans le cadre d’une formation. Leur durée est variable. Ils peuvent être nécessaires pour valider une formation.

Consulter les offres de stages

Les périodes d’immersion en entreprise. Elles sont notamment réalisables sous la forme de périodes de mise en situation en milieu professionnel (PMSMP). Dans ce cas, elles sont d’une durée maximum d’un mois.

Tester un métier, c’est aussi rencontrer et échanger avec des personnes qui exercent le métier.

Les forums et salons métiers permettent d’aller à la rencontre de ces professionnels.

Agenda

Plusieurs sites proposent de mettre en relation des personnes qui se questionnent sur un métier avec des professionnels qui exercent ce métier : ExplorJob, JobIRL, Myfuture.

Pour être accompagné dans vos démarches, rencontrez un conseiller près de chez vous.

Formations et diplômes

N'est pas skipper qui veut, même après des années de pratique. Un diplôme d'État, délivré par la Direction interrégionale de la mer est essentiel pour pratiquer une activité rémunérée. Attention, l'obtention du premier niveau (brevet de capitaine 200) requiert environ 2 ans de formation théorique, avec des stages pratiques de mousse et de matelot avant d'accéder au stage de capitaine.

Où se former ?

Voir l'offre de formation sur Côté Formations Voir l'offre d'apprentissage sur Côté Formations
Pour être accompagné dans vos démarches, rencontrez un conseiller près de chez vous
Ce métier s'exerce dans les secteurs suivants :
  • Tourisme
Pour repérer des entreprises qui pourraient recruter :
Voir La bonne boîte Pôle Emploi Voir La bonne alternance Pôle Emploi Consulter les offres d’emploi sur Nos Talents Nos Emplois Consulter les offres de stages sur Nos Talents Nos Emplois
Pour être accompagné dans vos démarches, rencontrez un conseiller près de chez vous

Les métiers similaires