LOGO-ONISEP.jpg

Conducteur / Conductrice d'engins de travaux publics

Métier Mise à jour le 8 juillet 2024

Métier qui recrute ?

Potentiel d'embauche : bonne probabilité.
Source Cléor

Parmi les principaux acteurs d'une chantier, le conducteur ou la conductrice d'engins de travaux publics pilote les engins les plus divers (niveleuse, pelle hydraulique, chargeuse, grue, pelleteuse...) utilisés pour la réalisation d'un chantier (terrassement, nivellement, manutention des charges, chargement des engins de transport des matériaux).

Activités

Indispensable sur les grands chantiers, le conducteur ou la conductrice d'engins de travaux publics manie pelles mécaniques, bulldozers, chargeuses, niveleuses, décapeuses, etc. De plus en plus perfectionnés et puissants, sur roues ou sur chenilles, ces engins permettent de préparer le terrain, en déplaçant de grosses quantités de terre, de pierres ou de gravats. Maîtriser de telles machines demande de bons réflexes, du sang-froid et une attention de tous les instants. Il faut savoir apprécier les distances et les reliefs. Il ne suffit pas de savoir conduire : il faut aussi être capable de détecter une anomalie et d'effectuer un dépannage simple. Sur de gros chantiers, le conducteur ou la conductrice peut être polyvalent/e ou spécialisé/e dans la conduite d'un type d'engins comme le plus impressionnant d'entre eux : le tunnelier, qui permet de percer une colline, de creuser en sous-sol. Très recherché/e, il ou elle peut, après plusieurs années, devenir chef ou cheffe d'équipe, voire de chantier.

Qualités requises

Précision et organisation

La conductrice ou le conducteur d'engins réalise un travail de précision qui requiert méthode, adresse, organisation et attention. Il ou elle connaît parfaitement les engins qu'il ou elle pilote pour en tirer le meilleur parti. Respectant les plans établis, il ou elle sait apprécier les distances et les reliefs. Un bon sens de l'observation est nécessaire pour manoeuvrer en fonction du terrain, en tenant compte du dénivelé, de la nature du sol, des risques électriques, etc. Le contrôle du chargement est également important pour répartir au mieux la charge.

Vigilance et réactivité

On ne badine pas avec la sécurité ! Se déplaçant sur tout le chantier, il ou elle fait attention à tout ce qui se passe pour éviter les accidents matériels ou humains. Il faut évaluer le terrain, observer et écouter le mouvement des autres machines... tout en respectant les consignes de sécurité.

Compétences en mécanique

Savoir conduire ne suffit pas : il ou elle doit aussi contrôler le bon fonctionnement des engins et assurer la maintenance de premier niveau. Il ou elle repère les anomalies et effectue les petites réparations (changement de pièces défectueuses, par exemple). Cela nécessite des connaissances en mécanique, hydraulique, pneumatique.

Salaire

Salaire net débutant

1940 €

Salaire net médian

2140 €

La fiche métier sur le web

Pour tester un métier, rien de tel qu’une découverte sur le terrain ! Selon sa situation, plusieurs propositions existent pour vivre une immersion dans une entreprise, une collectivité, une association.

Collégien, lycéen, étudiant

  • Les stages de découverte professionnelle : ils permettent de passer 1 à 5 jours en entreprise, pendant les vacances scolaires. Ils ne sont pas obligatoires.
  • Les stages réalisés dans le cadre d’une formation (3ème, seconde, etc.). Leur durée est variable. Ils peuvent être nécessaires pour valider une formation.

Consulter les offres de stages

En fonction du projet, il existe d’autres possibilités de tester un métier. Par exemple, la 3ème prépa métiers est une année de cursus dédiée à la construction d’un projet professionnel dans laquelle la découverte métier prend une part importante. L’apprentissage, en alternant temps de formation et temps de travail en entreprise, est également une manière de vraiment confirmer un projet sur la durée (attention, il ne s’agit pas de s’engager à la légère avec un employeur !)

Demandeur d’emploi, salarié

Les stages réalisés dans le cadre d’une formation. Leur durée est variable. Ils peuvent être nécessaires pour valider une formation.

Consulter les offres de stages

Les périodes d’immersion en entreprise. Elles sont notamment réalisables sous la forme de périodes de mise en situation en milieu professionnel (PMSMP). Dans ce cas, elles sont d’une durée maximum d’un mois.

Tester un métier, c’est aussi rencontrer et échanger avec des personnes qui exercent le métier.

Les forums et salons métiers permettent d’aller à la rencontre de ces professionnels.

Agenda

Plusieurs sites proposent de mettre en relation des personnes qui se questionnent sur un métier avec des professionnels qui exercent ce métier : ExplorJob, JobIRL, Myfuture.

Pour être accompagné dans vos démarches, rencontrez un conseiller près de chez vous.

Formations et diplômes

De plus en plus perfectionnés, les engins de travaux publics ne se conduisent pas sans une formation préalable. Les niveaux de qualification requis vont du CAP au bac professionnel. Ces diplômes incluent la préparation du Caces (certificat d'aptitude à la conduite en sécurité). Pour se spécialiser sur une machine, il existe aussi des TP (titres professionnels) en conduite d'engins. BP Conducteur d'engins : travaux publics et carrières TP conducteur d'engins de grands terrassements TP conducteur d'engins de chantiers urbains CS travaux mécanisés de génie écologique CAP conducteur d'engins de travaux publics et carrières bac pro travaux publics

Où se former ?

Voir l'offre de formation sur Côté Formations
Pour être accompagné dans vos démarches, rencontrez un conseiller près de chez vous
Ce métier s'exerce dans les secteurs suivants :
  • Bâtiment et travaux publics (BTP)
Pour repérer des entreprises qui pourraient recruter :
Voir La bonne boîte Pôle Emploi Voir La bonne alternance Pôle Emploi Consulter les offres d’emploi sur Nos Talents Nos Emplois Consulter les offres de stages sur Nos Talents Nos Emplois
Pour être accompagné dans vos démarches, rencontrez un conseiller près de chez vous

D'autres métiers du btp