• Formation,
  • Métiers,

Manipulateur radio : la formation passée aux rayons X

Publié le 12 mai 2023 Mis à jour le 9 avril 2024

La radiographie est une des techniques d’imagerie des plus complexes à maîtriser. Pour y parvenir et devenir manipulateur radio, le diplôme de technicien supérieur (DTS) permet une formation professionnalisante en 3 ans. 

Pour assimiler toutes les techniques et l’exploitation d’imagerie médicale et de radiologie thérapeutique (IMRT), les jeunes bacheliers peuvent s’orienter vers ce diplôme. Dispensée au lycée, à l’université ou parfois en école de santé, la formation alterne entre 60 semaines de cours et 60 semaines de stage. 

Le métier exige une rigueur sans faille car pour réaliser certaines images le manipulateur devra faire appel à des produits parfois légèrement radioactifs pour observer le comportement de certains organes. Cette étape est cependant systématiquement assistée par un membre de l’équipe médicale. 
 

Un métier au contact des patients

Le titulaire du DTS IMRT a la capacité de prendre en charge un patient. Il est apte à produire des images qui permettront d’établir un premier constat, comme repérer des lésions ou d’éventuelles fractures.  Ce n’est qu’à la suite de cette première analyse que le médecin peut établir un diagnostic complet. Le manipulateur radio est par conséquent en contact direct avec les patients. Il veille également à respecter un protocole conforme aux règles sanitaires tout en accompagnant le patient à chaque étape.  

Les candidats à cette formation doivent donc témoigner d’un intérêt certain aux technologies médicales, et plus largement aux disciplines scientifiques (physique, biologie, physiologie, physiopathologie humaines), mais également de compétences relationnelles (accueil, sens de l’écoute, communication). C’est ainsi que l’étudiant pourra développer au mieux une posture adéquate face à ses interlocuteurs. À la croisée des chemins entre soignant et technicien. 

Une immersion professionnelle rapide

Dès la première année, des ateliers sont proposés aux étudiants en demi-groupe dans des salles de simulation de radiologie, de radiothérapie et de soins. En effet, en parallèle des cours théoriques de, La mise en pratique permet aux étudiants de se familiariser avec les différentes machines et procédés à suivre lors des examens. 

A ces simulations s’additionnent des semaines en milieu hospitalier qui confrontent les étudiants à la réalité du métier et aux différentes images et analyses qu’ils seront amenés à produire. Ils seront ainsi sollicités pour réaliser des perfusions, vérifier la qualité des produits de contraste et proposer des analyses sur des images médicales de patients. 

Il est à noter que le DTS IMRT n’est pas disponible dans l’académie de Clermont-Ferrand, au contraire du diplôme d’état de manipulateur d’électroradiologie médicale (DE MEM) qui lui, permet d’obtenir des capacités équivalentes en proposant le même quota d’heures de formation et de stage.


Pour la petite histoire

Les rayons X découverts sans le vouloir 

Connaissez-vous l’origine de la radiographie au rayon X ? En 1895, Wilhem Röntgen mène des recherches sur les propriétés électriques des gaz et remarque un phénomène étrange.  

Il découvre que les rayons électriques envoyés à travers un tube de verre opaque produisent une lumière invisible qui peut traverser les matériaux solides. Cette lumière était capable de pénétrer dans le corps humain et de produire des images des os et d'autres structures internes. Il nommera de façon arbitraire ces rayons alors inconnus comme : les rayons X. 

La découverte a révolutionné la médecine en permettant de créer une nouvelle méthode d'imagerie médicale non invasive qui a permis de diagnostiquer des maladies et des fractures osseuses sans avoir besoin d'effectuer des interventions chirurgicales.  

Le physicien reçu par la suite le prix Nobel de physique en 1901 pour sa découverte, qui continue d'être un élément fondamental de la médecine moderne.