• Formation,

L’apprentissage dans le supérieur : c’est possible ?

Publié le 25 février 2022 Mis à jour le 8 janvier 2024

Travailler tout en continuant à se former, c’est possible ! L’apprentissage est une formation en alternance. C'est à la fois une formation chez un employeur et des enseignements dispensés dans un centre de formation.

Un tremplin vers l'emploi

Une fois le lycée terminé et jusqu’à 29 ans, toute personne peut se former en apprentissage. Avec une partie théorique en centre de formation et une partie professionnalisante en entreprise, cette voie de formation constitue une véritable opportunité vers l’emploi. En effet, une immersion rapide dans le monde du travail permet de comprendre les enjeux du terrain mais implique un investissement d’autant plus important.

Le contrat d'apprentissage permet de :

• Préparer un diplôme de l’enseignement supérieur ;

• Bénéficier de la gratuité de la formation ;

• Toucher un salaire ;

• Mettre en pratique les enseignements théoriques ;

• Acquérir une expérience professionnelle pour accéder plus facilement à l’emploi ;

• Avoir un statut de salarié grâce à un contrat de travail (contrat d’apprentissage).

L'apprentissage pour tous les niveaux

Après le bac, de nombreux diplômes professionnels peuvent se préparer en apprentissage :
Bac + 1 : Certificat de spécialisation (CS), Mention complémentaire (MC) ;
Bac + 2 : Brevet de technicien supérieur, Brevet de technicien supérieur agricole (BTS/BTSA), Diplôme d’études universitaires scientifiques et techniques (DEUST) ;
Bac + 3 : Bachelor universitaire de technologie (BUT), Diplôme national des métiers d’art et du design (DN MADE), Diplôme de comptabilité et de gestion (DCG) et les Titres professionnels (TP) ;
Bac + 5 : Diplôme des écoles de commerce et d’ingénieurs.

Afin de trouver la formation la plus adaptée à vos besoins, il est possible de se rendre sur le site Côté Formations. Vous pouvez y retrouver tous les diplômes en apprentissage accessibles dans la région Auvergne-Rhône-Alpes.

Comment s’inscrire ?

L’inscription se fait, soit sur Parcoursup soit auprès de l’établissement sur dossier. Vous pouvez commencer à chercher un employeur dès le début de votre année de terminale dans le secteur professionnel qui vous intéresse. Une fois votre contrat d’apprentissage signé, de préférence avant le début de votre formation, vous finalisez votre inscription auprès du centre de formation.

Un apprenti salarié

Vous apprenez un métier en alternant le travail et les cours avec un statut d’apprenti. Cela implique de signer un contrat de travail, un engagement légal. Grâce à lui, vous touchez un salaire dont le montant varie selon votre âge et votre niveau de formation. Vous disposez alors des mêmes congés annuels ainsi que des mêmes droits que les autres salariés avec qui vous partagez vos activités. La durée de l’apprentissage varie de 6 mois à 3 ans. La formation théorique représente au minimum 25 % de la durée globale du contrat dans le cadre de l’apprentissage.

Le maître d'apprentissage

Un maître d’apprentissage, ou tuteur, est systématiquement nommé au sein de l’entreprise pour faire le lien entre l’apprenti, le centre de formation et l’entreprise. Il vous attribue des missions avec des responsabilités croissantes et vous accompagne dans leurs réalisations.

Durant toute la durée de votre présence en entreprise, vous faites régulièrement des points avec votre tuteur. Il vérifie les tâches exécutées et prend en compte vos différents besoins, vos attentes et vos difficultés. Il veille enfin à vous offrir un espace de travail adapté (horaires légaux, congés, matériel adéquat…) et vous aide dans les tâches administratives.

Le maître d’apprentissage n’est pas le seul à pouvoir vous aider. La Région propose aussi plusieurs aides financières aux apprentis directement consultables sur le site : www.auvergnerhonealpes.fr/aides

Et pour les situations de handicap ?

Une personne en situation de handicap est tout aussi capable de se lancer dans une voie de formation en apprentissage. Vous pouvez d’ailleurs signer un contrat d’apprentissage sans limite d’âge. En plus de toutes les aides déjà existantes, vous pouvez bénéficier de différents aménagements supplémentaires. Par exemple : le contrat peut aller jusqu’à 4 ans.

Dans le cadre d’un contrat d’apprentissage, vous pouvez bénéficier d’une Reconnaissance de la qualité du travailleur handicapé (RQTH). Celle-ci donne accès à un ensemble de mesures et d’aménagements pour favoriser l’insertion professionnelle. Il peut s’agir d’équipements supplémentaires pour accéder ou rendre plus confortable votre espace de travail mais aussi d’aménager votre durée de contrat.

Pour en savoir plus, vous pouvez vous adresser à la Maison départementale des personnes handicapées (MDPH) proche de chez vous. En parallèle, l’Association de gestion du fonds pour l’insertion professionnelle des personnes handicapées (Agefiph) ainsi que Cap emploi peuvent vous aider à trouver une entreprise.

Consultez le guide "Destination apprentissage".