• Formation,

L’apprentissage après la 3e : comment ça fonctionne ?

Publié le 24 février 2022 Mis à jour le 3 avril 2024

Découvertes du fonctionnement d'une entreprise, d'un métier sont au programme de l'apprentissage.

L'apprentissage pour qui ?

Pour signer un contrat d’apprentissage, il faut être âgé de 16 ans minimum et 29 ans maximum. A 15 ans, il est possible de signer un contrat d’apprentissage à condition d’avoir terminé le collège.

En apprentissage, le rythme de travail est soutenu : il faut donc être motivé, prêt à découvrir le monde du travail et à s’investir à 100% afin d’obtenir son diplôme tout en travaillant.

Après la classe de 3e, l’apprentissage est possible pour les diplômes professionnels suivants : Baccalauréat professionnel (Bac pro), Brevet professionnel agricole (BPA), Certificat d’aptitude professionnelle (CAP), Certificat d’aptitude professionnelle agricole (CAP agricole), Certificat technique des métiers (CTM). Il existe une formation en apprentissage dans tous les domaines.

A noter : l'entrée en formation en apprentissage est possible tout au long de l'année à condition d'avoir trouvé son employeur.
 

Pour plus d’informations, le guide « Après la 3e » est consultable librement.

Un moteur de recherche dédié aux formations en apprentissage est disponible sur le site Côté Formations.

Qu'est ce que l'apprentissage ?


L’apprentissage est une formation en deux temps : c’est à la fois une mise en pratique chez un employeur et des enseignements généraux, théoriques et pratiques dans un centre de formation en vue d'acquérir un diplôme.

L’apprentissage permet de :

  • préparer et obtenir un diplôme,

  • acquérir une expérience professionnelle,

  • mettre en pratique immédiatement ce qui a été appris,

  • signer un contrat de travail, avec les mêmes droits qu’un autre salarié,

  • être rémunéré et bénéficier de la gratuité des frais de formation,

  • accéder plus facilement à l’emploi grâce à l’expérience professionnelle.

L’apprentissage permet de découvrir le monde du travail : l'apprenti peut ainsi faire ses preuves sur le terrain et être traité comme les autres salariés.

Comment fonctionne l'apprentissage ?


Des périodes de cours (en lycée ou en centre de formation) et des périodes de travail chez un employeur s'alternent. L'apprenti signe avec son employeur un contrat de travail appelé contrat d’apprentissage. Ce contrat lui permet d’avoir un salaire dont le montant est variable selon l'âge et l'année de formation. Si l'apprenti est en situation de handicap, il peut bénéficier d’aménagements de la durée de son contrat et demander une Reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé (RQTH). L'apprenti a les mêmes vacances que les autres salariés de l’entreprise. Si l'apprenti en a besoin, plusieurs aides financières existent. Pour les connaître : www.coteformations.fr

Les démarches à effectuer pour être apprenti


Le futur apprenti doit trouver à la fois un employeur et un centre de formation où il devra s'inscrire. Pour trouver son entreprise d'accueil, il est conseillé de commencer ses démarches dès le mois de mars. Il faut donc prospecter les entreprises et mettre à jour ses outils de candidature : CV et lettre de motivation. Pour trouver son entreprise, plusieurs moyens sont mobilisables : son réseau, son futur établissement de formation, les sites d'offres (Nos talents Nos emplois ; La bonne alternance ; La fonction publique ; Apprentissage en Auvergne-Rhône-Alpes, 1 jeune 1 solution), la candidature spontanée, les réseaux sociaux...

Aller plus loin


Pour en savoir plus sur l'apprentissage, le guide "Destination apprentissage" est consultable librement.