• Formation,
  • Métiers,

Alternance : voie d'accès privilégiée vers les métiers de l'automobile

Publié le 30 janvier 2024 Mis à jour le 7 février 2024

Les métiers de l’automobile s’articulent autour de cinq activités principales : la conception, la production, l’innovation, la location-vente et la sécurité. Le secteur doit s’adapter aux nouveaux enjeux environnementaux et aux évolutions qui en découlent. Les innovations mises en place pour garantir cette transition appellent à mobiliser de nouvelles compétences ainsi que de nouveaux outils, notamment numériques. Pour cela, les entreprises du secteur privilégie les formations en alternance. 

L’innovation engendre le changement 

Le secteur opère une transformation importante due à plusieurs facteurs : 

  • Évolution rapide de la technologie : avec l’émergence de nouvelles technologies comme les véhicules électriques, les véhicules autonomes et les systèmes de connectivité, des besoins de compétences spécifiques apparaissent.  

  • Adaptation aux normes environnementales : avec un accent croissant sur le développement durable, les entreprises doivent s’adapter aux normes environnementales. De plus, avec l’annonce de la fin des moteurs thermiques d’ici 2040, le parc automobile doit être renouvelé. Cela implique, pour les constructeurs, de revoir leur stratégie de production. 

  • Renouvellement de la main d’œuvre : le secteur de l’automobile fait face à un renouvellement nécessaire de la main d’œuvre en raison du départ à la retraite des travailleurs expérimentés. En 2023 près de 30 % des salariés du secteur ont plus de 50 ans. 

En somme, dans chaque branche du secteur, il est indispensable de s'adapter. Les étapes de construction doivent répondre à des normes toujours plus précises et demandent d’utiliser des machines conformes en permanence optimisées par les services de R&D (Recherche et développement). Les opérations de maintenance requièrent la maitrise d’outils numériques (outils de diagnostic automatique avancés, tablettes de mesure, poste de contrôle d’assemblage…) complémentaires aux savoir-faire techniques. Les réseaux sociaux jouent enfin un rôle de plus en plus important dans la communication et le commerce. 

L’alternance, la nouvelle puissance sous le capot 

En Auvergne-Rhône-Alpes, plus de 22 000 entreprises sont rattachées au secteur automobile, employant près de 65 000 salariés. Ces données sont en constante évolution depuis 2020 et devraient continuer de croître dans les années à venir. Pour subvenir à ce besoin de main d’œuvre, les entreprises parient sur l'alternance pour former et recruter des jeunes.  

En effet, sur l’ensemble des étudiants du niveau CAP à bac + 5, près de 2 jeunes sur 3 passent par un cursus, ou une période, en alternance. Les principales filières où l’alternance est la plus présente sont la maintenance, la carrosserie-peinture et la vente.  

L’alternance permet aux jeunes de s’immerger rapidement dans une entreprise et de développer leurs compétences mais également leur sens de l’adaptation aux côtés de leurs ainés. Ces premières expériences professionnelles permettent également aux entreprises de “façonner” de futurs salariés aptes à prendre en main rapidement leur poste en temps plein. 

6 mois après la fin de leur formation, 72% des jeunes sont insérés en entreprise, généralement dans l’établissement où ils étaient précédemment en contrat d’apprentissage ou de professionnalisation. Par ailleurs, ces embauches sont généralement des contrats à long terme (CDI ou CDD de plus de 6 mois).  

Aller plus loin

Découvrir le métier de technicien automobile

Découvrir le métier d'ingénieur en construction automobile

Découvrir le métier d'attaché commercial