• Formation,

En situation de handicap, quelles aides dans le supérieur ?

Publié le 9 janvier 2024 Mis à jour le 15 janvier 2024

Le futur étudiant en situation de handicap peut bénéficier d’aides, d’accompagnements, d’aménagements pour suivre ses études supérieures.

Pour s’inscrire dans les établissements d’enseignement supérieur, l’étudiant en situation de handicap doit passer par Parcoursup qui lui propose des dispositifs spécifiques. Une fiche de liaison peut être renseignée lors de la formulation des vœux pour informer l’établissement de ses besoins.

Quelles aides trouver dans l’enseignement supérieur ?

Selon le handicap, il est possible de demander des compensations matérielles (ordinateur, enregistreur, logiciel dédié…) et organisationnelles (cours, adaptation des programmes, accès simplifié aux stages…) mais également une aide humaine (étudiants de la même promotion, tuteurs, accompagnants d’élèves en situation de handicap…).

Il est également possible, selon les besoins et les modalités d’apprentissage et d’évaluation, d’obtenir des aménagements particuliers pour passer des examens ou des concours d’entrée des établissements d’enseignement supérieur : aides techniques, mise à disposition d’un secrétaire, majoration de temps…

Où se renseigner ?

Avant les études supérieures

Les Centres d’information et d’orientation (CIO), les enseignants référents du lycée, les structures handicap des établissements d’enseignement supérieur et les associations d’aide aux étudiants handicapés sont là pour apporter leur aide. Pour connaître les accessibilités possibles, l’étudiant peut s’adresser au référent handicap de l’établissement.

Chaque université est dotée d’une structure d’accueil et d’accompagnement des étudiants en situation de handicap mais leur appellation varie : mission handicap, cellule handicap, relais handicap…

L’étudiant peut se faire connaître dès son inscription sur : www.etudiant.gouv.fr/fr/handicap


Pendant les études supérieures

Dans les lycées, pour s’inscrire dans une formation post-bac, l’étudiant bénéficie comme en terminale, du projet personnalisé de scolarisation, établi avec l’équipe de suivi de la scolarisation.

À l’université ou en Institut universitaire de technologie (IUT), il faut prendre contact le plus tôt possible avec la structure d’accueil des étudiants en situation de handicap. Ce service pourra mettre en place l’accompagnement pédagogique et les adaptations nécessaires. À noter : les IUT font partie des universités.

Dans un autre établissement d’enseignement supérieur, il faut s’adresser au référent handicap de l’établissement. S’il n’y en a pas, il est possible de rencontrer le chef d’établissement. Enfin, ne pas hésiter à se faire accompagner par un représentant d’une association de personnes en situation de handicap.

Comment organiser sa vie étudiante ?

Le portail numérique dédié aux étudiants en situation de handicap (accessibilité des locaux et des restaurants universitaires, possibilités d’hébergement, liste des Centres régionaux des oeuvres universitaires et scolaires - CROUS) peut vous aider dans votre organisation. Le consulter en cliquant ici.

L'apprentissage, c'est possible ?


Un contrat en apprentissage peut être signé sans limite d’âge et être aménagé pour bénéficier d’aménagements sur le poste et les conditions de travail (horaires, matériels…). Pour cela, il faut être reconnu comme travailleur handicapé (RQTH) par la Maison départementale des personnes handicapées (MDPH).