• Formation,

Architecte : une habilitation pour s'installer à son compte

Publié le 27 septembre 2023 Mis à jour le 12 avril 2024

Depuis 2007, le cycle de formation d’architecte s’est adapté au modèle commun avec des formations en 3 ans et 5 ans, mais il est possible de poursuivre une année supplémentaire. En effet, une fois le diplôme d’État d’architecte (DEA) en poche, il est possible d’acquérir le titre de maître d’œuvre avec l’Habilitation à la maîtrise d’œuvre en son nom propre (HMONP). 

Une année de plus pour "orchestrer"

Les architectes ont la possibilité de travailler en tant que salarié en agence et ou en bureaux d’études. Cependant pour pouvoir réaliser de la maîtrise d’œuvre, l’habilitation est obligatoire. Celle-ci permet, une fois obtenue, de s’inscrire à l’Ordre des architectes. Dès lors, il est possible d’ouvrir sa propre agence et ainsi de conduire des travaux d’architecture en tant que libéral.  

Grâce à cette sixième année d’étude, les titulaires peuvent mener des projets de construction de plus de 150 m² (construction d’ouvrages neufs, reconversion de bâtiments anciens ou transformation pour améliorer les performances énergétiques). 

Cette formation complémentaire au diplôme d’État permet de consolider les connaissances de l’architecte pour le professionnaliser sur ses différents domaines d’intervention :  

  • Choix du terrain 
  • Conception des plans 
  • Expertise 
  • Évaluation économique 
  • Montage financier 
  • Démarches administratives
  • Conseil sur le style, les dimensions, les matériaux, en prenant en considération les envies et le budget du client
  • Préparation d’un avant-projet comprenant des premiers plans afin de présenter ses idées et de décrocher le contrat
  • Demande des autorisations requises (permis de construire), souvent nécessaires pour la réalisation de certains projets
  • Coordonner et rendre compte du lancement, de l’avancement et de l’aboutissement des travaux
  • Réalisation d’une étude de faisabilité

L’habilitation dans la pratique 

La HMNONP est une formation dont la durée peut être variable selon les écoles d’architecture. Souvent proposée en 150 heures d’enseignements théoriques sur 7 mois, la formation comprend trois modules : 

  • La réglementation technique : création et gestion d’entreprises, principes déontologiques, questions de négociation de la mission, relations avec les partenaires, gestion et techniques de suivi du chantier… 

  • L’économie du projet : détermination du coût, liens avec les acteurs (économistes, bureaux d’études techniques, entreprises…) 

  • Les pratiques et responsabilités professionnelles : normes constructives, usages, cadre légal et réglementaire… 

En parallèle de la partie théorique, l’élève doit réaliser une Mise en situation professionnelle (MSP). Généralement en agence, dans les secteurs de la maîtrise d’œuvre architecturale et urbaine, cette mise en situation est placée sous la tutelle d’un maître de stage. A l'issue de cette MSP, un mémoire sera rédigé et fera l'objet d'une soutenance à la fin de la formation.  

La MSP peut également être réalisée dans le cadre d’une Validation des acquis professionnels (VAP) lorsque le candidat a quitté sa formation initiale et est employé depuis plus de 2 années cumulées. Les personnes passant par la VAP ont ainsi déjà de l’expérience dans la profession. Elles peuvent être dispensées de certains cours et/ou d’avoir une réduction du temps de MSP.

Découvrir le métier d'architecte